Hybridation des enseignements, hybridation des parcours

Une conférence animée par Bernadette Charlier qui fait partie du cycle 2019/2020 des Confs CAPSULE

Jeudi 19 mars 2020 - Reportée à une date ultérieure
Salle RC27 - Bâtiment Atrium - Campus Pierre et Marie Curie - 75005 PARIS

12h30 : accueil
12h45/13h45 : conférence
13h45/15h : échanges et questions

Diffusion en direct à capsule.sorbonne-universite.fr/diffusion

Résumé

Si on retient la définition des dispositifs hybrides revue par Peltier et Peraya après la recherche HY-SUP* (Peraya et Peltier, 2012), on peut se demander quels choix l’enseignant-e peut-il faire pour susciter une plus grande personnalisation de l’apprentissage de l’étudiant-e ? (Peltier, Ruberto et Charlier, 2019). On peut aussi se demander comment l’enseignant peut mieux connaître son étudiant-e et lui donner les moyens de rendre visibles ses propres apprentissages. (Felder, 2019). Enfin, puisque la personnalisation des parcours de formation est un objectif devenu central pour l’enseignement supérieur en France, comment passer d’une hybridation suscitant une personnalisation de l’apprentissage à une hybridation favorisant la personnalisation des parcours de formation ?

* « Un dispositif hybride est un dispositif de formation porteur d’un potentiel d’innovation pédagogique particulier. Ce potentiel qui peut être exploité selon plusieurs modalités s’exprime à travers la manière dont les acteurs du dispositif tirent parti de dimensions innovantes, notamment par la mise à distance de fonctions génériques. L’actualisation de ces dimensions innovantes est influencée par les rôles explicitement accordés par l’enseignant, dans la conception et la mise en œuvre du processus d’apprentissage, aux différents acteurs du dispositif, ainsi qu’aux dispositifs technologiques, appréhendés en termes de médiatisation et de médiations. Aussi un dispositif hybride reflète-t-il les choix de ses concepteurs, relativement à leurs représentations de l’apprentissage et de l’enseignement, du contrôle et de l’ouverture du dispositif de formation de l’organisation de l’espace et du temps, ainsi que du rôle joué par les médias dans le processus d’apprentissage. »

Références bibliographiques

  • Charlier, B., Peltier, C, Ruberto, M. (2019, soumis). Describing and understanding learning in hybrid learning courses.
  • Felder, J. (accepté). Méthode d’analyse et de modélisation des environnements personnels d’apprentissage. Soumis à la revue STICEF
  • PERAYA, Daniel, PELTIER, Claire. Typologie des dispositifs hybrides : configurations et types. In: Deschryver, N. et Charlier, B. Dispositifs hybrides, nouvelle perspective pour une pédagogie renouvelée de l'enseignement supérieur. Rapport final. 2012. p. 54-86

Biographie

Bernadette Charlier

La Professeur Charlier a étudié les sciences de l’éducation à l'université de Liège en Belgique. Elle a obtenu son doctorat en 1996 à l’université catholique de Louvain (UCL). Elle a été professeure et formatrice d’enseignant-e-s du secondaire I. à l’Ecole Normale Moyenne saint Barthélemy à Liège de 1979 à 1984. Ensuite, elle a été chercheure, maître de conférence responsable de l’unité d’Ingénierie Pédagogique du Département Education et Technologie et Directrice du centre Audio-Visuel puis du Centre Multimédia des Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix en Belgique. Dans ce cadre, elle a coordonné plusieurs projets européens et est intervenue comme experte et évaluatrice pour la commission européenne. Elle a également été chargée de cours à l’Université Catholique de Louvain et à l’Institut des Hautes Etudes Commerciales (ICHEC) de Bruxelles. Elle a ensuite été professeure associée à l’université de Fribourg (Département des Sciences de l’Education) et directrice du Centre de Didactique Universitaire, avant d'être nommée professeur ordinaire dans la même université en 2011. Elle y est doyenne de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines depuis 2015.

Liens

Page web : https://www3.unifr.ch/didactic/fr/centre/equipe/charlier.html

19-03-2020